mercredi 29 décembre 2010

Kagoshima et les alentours

Mardi 28 décembre - Départ pour Kyushu

Réveil aux aurores... afin de se rendre a l'aéroport d'Haneda pour décoller en direction de Kyushu, l'île la plus au sud du Japon.

Le trajet en métro se déroule dans une ambiance des plus...“sympathiques”...car nous faisons la connaissance d'un japonais volubile, ce qui est, dans le métro, déjà TRES exceptionnel en soi...! Ce Japonais fortement aviné fait preuve d'un équilibre hallucinant et étourdissant, comme la substance contenue dans son petit verre..., et arrive à ne RIEN renverser durant tout le temps qu'il nous tient la jambe... Comme dirait Yannick Noah “Attention les secousses!” Sensei Rodolphe est scotché par ce petit bonhomme bourré (voilà le mot est lâché) gesticulant dans tous les sens et parlant un anglais fortement incompréhensible... “Ring, ring, ring” nous dit-il... No comment!

1000 km (et un joli couteau suisse bleu amicalement laissé au check point!!!) plus tard, atterrissage a Kagoshima. Voila une petite ville japonaise (600 000 habitants) à visage humain... Les gens paraissent (plus) détendus et sont en tous les cas SOURIANTS. Le contact visuel avec la population locale est possible, ce qui ne l'était pas dans la capitale.

Cette petite ville restera à JAMAIS gravée dans nos mémoires comme THE 1ère ville japonaise ou nous avons pu faire notre 1ère véritable séance de...

SHOPPING!!!
(Chassez le naturel, il revient au galop!)

Le kiff d'Annina = une bonne librairie... c'est même ici que nous l'avons perdue...

Pour Alison et moi-même, plutôt les boutiques de fringues... Il n'y a pas de mal à se faire du bien...

J'attends cependant notre come-back a Tokyo afin d'arpenter les rayons d'un giga, mega electronic store digne de ce nom...

Que faisaient Jennifer et Rodolphe pendant ce temps..., un gros coup de fatigue les avaient tristement retenu dans notre petit ryokan... Il faut être à l'écoute de son corps... les vacances sont tout de même faites pour SE REPOSER... que diable!

Aaaaaah, il faut quand-même que l'on vous parle du côté stressé et tendu de notre meneur de troupe, alias Rodolphe! Il nous a avoué que de tenir le planning ainsi que l'horaire journalier des activités le mettait dans un état proche d'une finale de compétition de judo... De nous trouver perpétuellement des bon p'tits restos lui coûtait beaucoup émotionnellement... On a beau lui dire et répéter que TOUT EST GENIAL et que l'on passe ensemble ET GRACE A LUI des moments inoubliables..., rien n'y fait... Le Rodolphe est donc un animal à sang chaud de la famille du “stressé”. Et c'est comme ça...
Alors pour détendre la bête, le soir venu, rien de mieux qu'un petit tour dans un “pachinko” local (une salle remplie de machines à sous)! Mais c'est dans un autre lieu de perdition que Rodolphe a pu se lâcher. Il s'est jeté sur un jeu de baston... 15 minutes et une grosse cloque (au majeur) plus tard, Rodolphe présentait beaucoup mieux! Niveau 6 quand-même... La classe notre sensei!


Mercredi 29 décembre - Virée à Ibuzuki

Petit déj dans le Starbucks café de la gare... (aaaaah un bon grand café au lait) puis 1h.30 de car pour aller se faire enterrer vivant dans du sable très, très, très chaud (85 degré soit disant...). Tout cela se passe a Ibuzuki, station thermale volcanique à 50 km de Kagoshima. Très relaxant... n'est-ce pas Rodolphe... RELAXANT ET APAISANT!


Toujours vivants après les bains de sable chaud !

Ensuite, selon l'adage, un coup de fil c'est si facile... et arrivée, comme par magie, en 4x4 d'amis du coin... plus précisément, d'amis d'un ami aïkidoka japonais de Rodolphe.

Notre prise en charge est efficace! Hop, tout le monde dans le 4x4 (7personnes!) et c'est parti pour un grand tour de la région: Le lac Ikeda avec son petit monstre style celui du Loch Ness en Ecosse... puis Chiran, un petit village musée datant de la période Edo (1600-1868) avec bâtisses retapées et, pour certaines, encore habitées... et enfin arrêt photos du volcan.

Parmi ces nouvelles connaissances, se trouve, par hasard..., y avoir une dame dont le fils est...

RESTAURATEUR...


Qui va encore et de nouveau se taper la cloche... ? Les p'tits Suisses (j'englobe toute la meute dans cette dénomination... vous ne m'en voulez pas Jennifer et Rodolphe?) bien sûr...


"Le côté obscur de la Suisse"
Morceaux de boeuf "noir" de la région

Ce fut excellent, excellent et... excellent! QUEL ACCUEIL FORMIDABLE...

Et afin d'être bien certains que l'on ne se perdrait pas en route sur le retour vers Kagoshima, ces mêmes nouveaux amis nous ont ramenés, toujours en 4x4, devant la porte de notre ryokan... (rappelez-vous à 50 km...!) et lorsque l'on dit devant la porte, c'est DEVANT la porte! La classe ces Japonais!

Pour conclure, il est minuit et demi et je peux écrire fièrement que j'ai terminé mes devoirs, sensei Rodolphe... Suite au prochain épisode!
-Yves B.


KAMAKURA

Lundi 27 décembre

Levés à 7 heure malgré le fait que certains d'entre nous souffrent encore du décalage horaire... Partis pour une bonne heure et demi de métro et train nous esperions voir les wagons se désemplir en nous éloignant de la ville mais ce ne fut pas le cas.

Arrivés devant le deuxième plus grand bouddha du Japon nous avons fait "quelques" photos (ok...beaucoup de photos)! Monument imposant, sa masse varie selon les sources...le ticket d'entrée annonce 121 tonnes alors que le guide d'Yves dit mieux et propose plus de 800 tonnes! Peu importe, nous on le trouve sympa!



Suivant les conseils de notre maitre spirituel, Annina nous offre une degustation de mochi (petit carrés gluants recouverts d'une sorte de poudre avec une sauce sucrée, seul Alison se démarque en faisant la grimace après l'avoir gouté).


Nous retrouvons ensuite Sébastien un ami de rodolphe, lui aussi judoka et aikidoka accompagné de sa femme Miki et leur adorable fils: Camille.

Nous sommes tous allés manger dans un petit endroit  très typique le tepanyaki, au centre de chaque table se trouve une plaque chauffante sur laquelle on pose les aliments crus.
Differents plats sont proposés:
Okonomiyaki sorte d'omelette d'Osaka: des légumes et différentes garnitures sont a choix (crevettes, porc etc.). On graisse un peu la plaque, on cuit les légumes puis on ajoute le mélange liquide à base d'oeufs.
Monjayaki est une spécialité de Tokyo qui ressemble beaucoup à la précédente à part le fait qu'il n y a pas d'oeuf dans le mélange liquide (farine et eau???) du coup le résultat n'est pas compacte mais reste humide. C'etait delicieux!
Yakisoba utilise également la plaque mais ressemble plus aux plats préparés au wok. Des nouilles, des pousses de mungo et pour celle-ci nous avons choisi des crevettes. Sur la plaque, une bonne dose de sauce soja et le tour est joué!!!

Pour digerer nous avons suivi le chemin du temple de Kanon ou les petits étangs, les statuettes en tout genre  nous plongent dans cette atmosphere reposante.



Le temple abrite un superbe bouddha doré que nous n'avons malheureusement pas le droit de prendre en photo. Une vue sur les cotes nous rappelle que nous sommes entourés d'eau.


Rodolphe et Annina se sont essayés aux predictions "divines" (leur dieu doit être bilingue car le papier offre une traduction anglaise des signes japonais!). Le principe est simple, on pioche un petit papier que l'on deroule, si la prédiction ne nous convient pas, on peut l'accrocher sur les sortes de paneaux prévus à cet effet, pour éviter qu'elle ne se réalise. Grâce à cela nous savons que si elle est honnête Annina réussira dans le domaine son logement et ses déménagements, pareil pour si elle veut avoir une longue vie il faut qu'elle soit honnête...ha et aussi pour la personne qu'elle attend: il viendra si...elle est
honnête !!! (ils ne se sont pas trop foulés!). Son mariage ira bien et ses voyages  seront "favorables". Satisfaite elle a garde le papier!

Nous sommes ensuite rentrés en métro, quittant en chemin nos trois amis.

La fatigue se faisant sentir, nous avons trouvé un petit restaurant coréen près de notre ryokan ou Yves et Alison ont réutilisé les plaques en centre de table pour faire griller leurs morceaux de boeuf (de la langue notamment), un régal! Les trois autres n'ont en revanche pas étés subjugués par leurs plats.

Les bains chauds ont précédé un coucher bien mérité.

- Alison
 

mardi 28 décembre 2010

Dernier keiko de l'annee chez Yamashima sensei..


Qu'est-ce qui distingue un aikidoka genevois d'un aikidoka tokyoite?
Ce ne sont pas les yeux brides ou le “hissa”, mais bien le talent d'organisation quand il s'agit de nettoyer le dojo!





Après une intensive heure d'entraînement dans le lumineux dojo de Yamashima sensei, les cinq aventuriers genevois restent bouche-bée devant le spectacle qui s'offre à eux. Bien qu'ils connaissent aussi les apéros après-entraînement, ce qui se déroule devant leurs yeux les cloue au milieu du dojo et ils se sentent tout à fait inutiles. En un rien de temps, leurs amis aikidoka se sont en effet transformés en équipe de nettoyage: aspirateur, balais et chiffons s'agitent, partent dans tous les sens et dépoussièrent chaque objet – et objets il y en a de toute sorte dans ce petit dojo! Ainsi, dix minutes suffisent pour faire resplendire la théière et les boîtes de biscuits du coin, les fenêtres et les tatami. Dès que tout est bien rangé, quatre tables (basses, évidemment) sont installées au milieu du dojo qui accueillent petit à petit les merveilles de cette fête de fin d'année. Sont posés sur les tables deux caquelons remplis de soupe miso, d'huîtres, de choux, de tofu frais dont la texture ressemble à des flocons de neige, des plateaux de sushi, du riz, diverses salades, des spécialités coréennes et du grignotage de Bangladesh. Evidemment, les boissons ne doivent pas manquer: saké, vin rouge, blanc et rosé, bière en canette et en bouteille, thé froid au thé vert désaltèrent les sportifs.


Quelques heures plus tard et bien gais, les cinq voyageurs quittent le sensei et son petit dojo accueillant à la rencontre de nouvelles aventures sous la protection de leur guide ad interim Michel-san de Bordeaux. Le but de la promenade digestive est un quartier au centre ville, Harajuku, principalement fréquenté par la jeunesse. Ici, d'énormes publicités néon illuminent les rues et ruelles bondées de jeunes en tenue plus ou moins funky.. des magasins de vêtements, de chaussures, d'accessoires et de crêpes (mais quelles crêpes!) attirent leurs regards et portefeuilles.


La nuit tombée, les aikidoka et leur camérawoman (merci Alison!) disent au revoir à leur guide (.. bonne chance, Michel-san!) et se redirigent, plus ou moins efficacement (éviter les métros bondés n'est pas si intelligent quand on est fatigué..), vers leur chaleureux ryokan de Nezu-station..
Annina

dimanche 26 décembre 2010

Le Judo Club et l'Aïkikan de Genève au Pays du soleil levant

Profitant des vacances de Noël, cinq membres enthousiastes du Judo Club partent au Japon pour un voyage de découverte de Tokyo et l'île de Kyushu ! 
 
Le départ - Annina, Alison, Jennifer et Yves

Départ le 24 décembre de Genève pour une arrivée le jour de Noël à la capitale nippone: les aventures commencent dès l'arrivée à l'aéroport, où les rôles se répartissent vite:

Rodolphe, alias notre agent de voyage et notre Guide spirituel... celui qui essaie de nous encadrer tant bien que mal (sans son traducteur électronique, oublié à la maison).

Alison, judokate confirmée, se distingue par sa fascination pour l'art de la manipulation et les mots croisés. Son côté individualiste l'amène souvent à tester l'autorité du chef auto-proclamé.

Yves, 2e judoka confirmé, se démarque par son côté double: friand des liquides dangereux en avion, il n'hésite pas à terroriser les agents de sécurité de l'aéroport en essayant de faire passer des bouteilles de shampooing de plus de 100ml. Paradoxalement, il est aussi celui qui instaure un système de coches (pour mauvais comportement, évidemment) pour “promouvoir” l'esprit de groupe.

Annina, aïkidokate, est la Fascinée de l'équipe. Son enthousiasme n'a pas de limites, et son émerveillement des choses les plus simples du voyage nous la fait envier car nous paraissons tous très, très blasés à côté. Pour la citer, “Trop bien! Je viens d'apprendre comment faire un poulet d'une serviette!” (Suite à une observation récente d'une séance de pliage de serviette dans le métro japonais.)

Jennifer, aïkidokate confirmée, est celle qui ressemble le plus aux japonaises mais n'en est pas une, et qui a eu droit à 2 coches car elle a perdu son ticket de métro dans le métro.

Les présentations faites, voici le reste de nos activités du voyage de départ Genève-Tokyo.

Après plusieurs heures passées à l'aéroport désert de Munich – notre ville d'escale – où l'on s'occupe en se disputant les règles d'Uno autour des saucisses et breuvages bavarois, on se retrouve enfin en route pour le Japon sur un vol de la compagnie ANA...

3 compères

Encore 12 heures plus tard, et nous recevons nos premiers aperçus de Tokyo de nuit. Ce qui nous marquent le plus est sans doute ce que nous ne rencontrons pas en Europe: la sonorité de cette langue douce et accentuée des syllabes staccato; des sièges motorisés du train express vers le centre ville qui pivotent pour installer les passagers confortablement dans le sens du voyage; ces distributeurs omniprésents de boissons colorées fascinantes; l'esthétique de notre joli ryokan (auberge traditionnel japonais), avec ses portes en bois glissantes, ses meubles bas et ses matelas sur les tatamis en paille, sur lesquels sont soigneusement posés des habits de bain et une toute petite grue en origami... 

Le futon

Nous nous réjouissons d'être ici et de pouvoir partager cette aventure avec vous. Joyeux Noël à tous de Tokyo...

- J.W.

distributeur de boissons

samedi 18 décembre 2010

La Coupe de Noël 2010


Une douzaine de prétendants amateurs passionnés ou compétiteurs expérimentés, se sont réunis vendredi soir lors de la traditionnelle Coupe de Noël.

Plus que pour la coupe, c'est le plaisir de se retrouver lors d'un des derniers entrainements de l'année pour partager des émotions plus fortes sur les tatamis et autour du buffet préparé par notre ami Vasseux.


Loïc et christian
 Le trophée cette année est remporté par Florin ROULET dans une finale dynamique avec Loïc TIBERGHIEN.


Chez les espoirs c'est Camil SCHNEIDER qui remporte le titre.



Félicitations à tous pour l'ambiance joyeuse que vous avez mis sur le tatamis et en dehors.

Les cours s'arrêtent mercredi 22 décembre et reprendront lundi 10 janvier 2011.

En attendant, je souhaite à tous une excellente fin d'année. Passez de Bonnes Fêtes.

vendredi 26 novembre 2010

Yamashima sensei

Le maître YAMASHIMA sensei sera présent dans notre dojo aux mois de janvier février 2011.



Soyez tous présent pour les entraînements.

mercredi 24 novembre 2010

Promotion judo jiujitsu institut

Jessica WHITE est devenue 1er dan d'aïkido lundi soir.

Félicitations et merci à son uke Johan Mabut.

lundi 22 novembre 2010

Tournoi des enfants nés en 1999 et 2000

Poule N°1



1ère MCKAY Maria josé
2ème ELEZOVIC Adela
3ème TURRA Nikita

Poule N°2



1er FUSINATO Clément
2ème ex eaquo CORREA Tiago et HAIDER Léo

Poule 3


1er PROLIC Sabi
2ème SCHLERET Evan
3ème FAVRE Alexandre

Poule 4


1er MELET Jonathan
2ème SOTO Even
3ème ALMEIDA William

Merci à Jean-Michel PEYVEL pour les photos et à Pascal RAMACIOTTI pour le chronométrage.

dimanche 21 novembre 2010

Juliane ROBRA

La championne Suisse juliane Robra était dans notre dojo ce vendredi soir.


Cette judoka genevoise est actuellement classée dans les 8 meilleures mondiales de sa catégorie des moins de 70kg.

C'est la seule des judokas genevoises à avoir obtenu une médaille aux championnats européens de judo. Elle s'est classée 3ème à Vienne en 2010. Malheureusement blessée elle n'a pas pu participer aux championnats mondiaux de judo cette année.

C'est une championne très accéssible et très gentille. Elle nous a montré sa technique spéciale au sol, le retrournement sur sankaku et pratiqué le randori avec tout le monde qui souhaitait l'inviter.







Nous lui souhaitons une très bonne continuation dans sa pratique. Et surtout pour son prochain objectif le grand prix d'Abu Dhabi.
Nous aurons un grand plaisir à la recevoir une prochaine fois quand son programme international lui permettra de revenir sur Genève.



Bon courage Juliane !

vendredi 12 novembre 2010

Alain GUERRIER

 



Maître Alain Guerrier 7ème dan d'aïkido a animé avec brio les  2 entraînements du lundi 8 et mercredi 10 novembre.


Son esprit indépendant nous pousse à voir plus loin que la pratique technique habituelle. La recherche du déséquilibre logique est son crédo.














Nous aurons le plaisir de le revoir au mois de février avec le maître Yamashima.

samedi 6 novembre 2010

Mercredi 3 novembre l'équipe combattait.

Nous avons rencontré le judo club de Cortaillod et le judo club de la côte vaudoise.

L'équipe gagne les 2 tours contre l'équipe de la Côte vaudoise 8 à 2.

L'équipe n'arrive toute fois pas à effectuer l'exploit de battre l'équipe de Cortaillod et nous nous inclinons 6 à 4, comme lors du premier tour.

David Fernandez lors de son combat.


Nous terminons alors 2ème de la 1ère ligue précédé par l'équipe de Cortaillod.

C'est un résultat très satisfaisant. Cette année nous avons pu voir des jeunes judokas prendre de l'assurance et exploiter de mieux en mieux leur potentiel. Ils viennent à point nommé pour épauler les plus anciens. C'est une très bonne nouvelle pour l'avenir. Surtout que notre équipe est formée à 90 % d'élèves issus du club.

Alain Cheneval notre coach.

Félicitation à tous les combattants et à notre coach qui donne la dynamique et l'unité à l'équipe.

jeudi 28 octobre 2010

Stage sous la direction de maître GUERRIER

Chers pratiquants d'aïkido.

Voici l'affiche du stage de maître GUERRIER qui sera présent dans notre dojo les 8 et 10 novembre.

Soyez tous présents.

Bonne journée à tous.

mercredi 27 octobre 2010

Entraînement spécial.

Mardi soir nous avons eu droit à un entraînement de judo spécial. Prévu au début pour être dirigé par Yves GLOTIN (professeur au BUDOKAN CRANVES SALES), il a été finalement dirigé avec brio par un ami, Jean Luc BARRE.



Jean Luc Barré est un expert de judo que j'avais rencontré avec Florian au Japon lorsque nous avions séjourné une année à Tenri. Il est actuellement professeur à Paris.

Le monde du judo est petit et il est rare mais agréable de partager avec des professeurs ses idées sur un sens idéal de la pratique, éloigné de la recherche unique du résultat en compétition.

Nous renouvellerons l'expérience très prochainement, et bon retour sur Paris Jean -Luc.

mardi 26 octobre 2010

Revivez l'entraînement spécial dirigé par Michel Delaloye.

Voila la vidéo de l'entraînement dirigé par Michel pour fêter ses 50 ans de pratique de l'aïkido.

video

jeudi 21 octobre 2010

Entraînement cantonal de judo

Plusieurs clubs genevois ont répondu présents pour l'entraînement de mardi 19 octobre.



L'ambiance amicale et dynamique s'est terminée par le verre de l'amitié ou tous les judokas ont pu se désaltérer après beaucoup d'effort.

Merci à tous les clubs qui ont fait le déplacement et au président de l'association cantonale de judo m. Cosimo Papa.